Chine : l’enfer d’où viennent les jouets de Noël

Je vous invite à lire cet article édifiant sur les conditions de travail des "chinoises" pendant cette période des fêtes de Noël.

http://www.terraeco.net/Chine-l-enfer-d-ou-viennent-les,40594.html

 
"Les ouvriers, majoritairement des migrantes chinoises éloignées de leur famille, travaillent 11 à 12 heures par jour et 6 jours sur 7 pour un salaire de base de 130 à 160 euros mensuel. Les heures supplémentaires peuvent aller jusqu’à 140 heures par mois, 4 fois plus que la limite légale, pour gagner à peine plus de 300 euros.
A ce salaire de misère s’ajoutent des conditions de travail difficiles : outre le cumul des heures, la sécurité est minime (équipement inadéquat pour la manipulation des produits chimiques, pas d’alarme incendie ou pas d’extincteurs), peu d’assurance sociale, hygiène des cantines et dortoirs déplorables, pression des superviseurs, amendes pour être aller aux toilettes sans autorisation… la liste est longue. (…)
C’est à ce prix que, par exemple, plus de trois poupées Barbie sont vendues chaque seconde dans le monde."

About jerms